2012

L’appel prophétique de Pacal Votan avertit l’humanité d’aujourd’hui que notre processus biologique se transforme, qu’il approche l’apogée d’un programme évolutif de 26000 ans et qu’il faut se resynchroniser avec la terre et la nature pour faire ce pas d’évolution.

Ce grand cycle d’évolution se termine au solstice d’hiver,
le 21 décembre 2012.

Selon les traditions, l’époque que nous vivons actuellement a été nommée : « le jugement dernier », « l’apocalypse », « La fin des temps », « la fin du 5ème soleil » ou encore « le Nouvel Age ». Manifestement, la connaissance de ce cycle est ancienne et universelle.
Ce cycle correspond à la précession des équinoxes de la Terre, connue pour régénérer la Terre et offrir le renouveau.

Beaucoup de peuples se sont penchés sur la fin de ce grand cycle : Mayas, Hopis, Egyptiens, Esséniens, Dogons, Aborigènes… et la Kabbale en fait état.

En tant qu’avides astronomes, les Mayas étaient très calés sur ce cycle de 26000 ans de la précession des équinoxes. C’est le temps que met la Terre pour basculer sur son axe. L’oscillation de l’axe de rotation de la terre entraîne une modification constante de l’orientation de notre planète par rapport à la sphère des étoiles fixes (ce qui explique pourquoi, au fil du temps, la constellation des Poissons s’est couchée de plus en plus à l’est et celle du Verseau a peu à peu pris sa place pour marquer l’équinoxe de printemps… C’est le sens de « les débuts de l’ère du Verseau »). L’axe de rotation terrestre met donc 26000 ans pour décrire une seule de ces oscillations précessionnelles.
Les Sumériens, Egyptiens, Tibétains , Cherokees, Hopis et Mayas se réfèrent tous à ce même cycle de 26000 ans dans leurs connaissances mystiques et ont chacun développé un calendrier basé sur celui-ci.

Les messagers mayas, renommés pour leurs performances architecturales, artistiques, mathématiques et scientifiques, ont laissé en guise « d’anti-sèche » une série de monuments et de pyramides avec des comptes calendaires très précis. Inscrites intentionnellement, ces dates et ces informations étaient destinées à assurer la postérité de ce savoir pour que les générations futures soient au courant de la fin du grand cycle. Un cycle qui correspond par ailleurs aux 26000 ans que met notre soleil Kinich Ahau pour accomplir son orbite autour du centre de notre galaxie. Selon les Mayas, le « futur » qui se cache derrière la fin du cycle est littéralement un nouveau monde, une nouvelle création.

Les 26000 ans du cycle d’évolution de l’Homo Sapiens sont reflétés par les 260 jours du cycle de gestation humaine. L’humanité collective est maintenant en train de mûrir et de devenir l’être qu’elle est depuis longtemps codifiée à être. C’est le processus primaire de la naissance contenant sa propre destinée.

SOMMAIRE :
1. Division maya du grand cycle de 26000 ans
2. Le 13ème Baktun
3. Notre expérience aujourd’hui

3 Responses

  1. cambe carole says:

    Aloha Véro, Paul, les partages du week-end résonnent de chants, d’éclats de rire et d’infos qui m’interpellent, heureuse d’avoir croisé votre route, à un autre soleil, biz étoilées, Carole
    06 82 52 32 64

  2. Véronique says:

    Bonjour et merci Carole
    On a bien noté tes coordonnées, heureux que les synchronicités nous aient permis de te rencontrer. A très bientôt
    In lak’ech
    Véronique

Laisser un commentaire


*