L’année lunaire

Elle correspond à l’année des 13 lunes de 28 jours. Elle commence le 26 Juillet, jour de la synchronisation galactique de la Convergence Harmonique. C’est en fait un fractal du calendrier sacré en général et ici en particulier de l’onde de création de 13 jours, mais ici les jours sont des mois de 28 jours. Ce phénomène est généralisé à tous les calendriers mayas qui sont tous soigneusement imbriquées les uns dans les autres, sachant qu’à chaque fois on peut en utiliser un et modifier l’unité de base pour en avoir un autre plus « large » qui permettra d’avoir une vision plus globale des choses. Le nom de chaque mois, on dit ici de chaque « Lune », sera donc simplement le nom des 13 nombres / symboles de base.
13 fois 28 font 364 : le jour manquant est appelé « Le jour hors du temps » et il est utilisé comme tel par ceux qui le connaissent…

L’Année des 13 Lunes

[rokbox title= »L’Année des 13 Lunes » size= »fullscreen » thumb= »http://13lunes.fr/wordpress/wp-content/uploads/2011/06/annee-13-lunes-300×159.png »]http://13lunes.fr/wordpress/wp-content/uploads/2011/06/annee-13-lunes.png[/rokbox]

De plus chaque Lune faisant 28 jours, il est possible de garder nos jours de semaine en les faisant commencer le dimanche 1 qui ne changera jamais… ce qui donne pour toutes les Lunes le même calendrier des jours que voici :

Ce calendrier des 13 Lunes est d’ailleurs à l’étude pour adoption par les gouvernements de l’Australie, du Chili, Brésil, Mexique et Japon (On comprend que ceux-ci ne devraient rien à voir avec le calendrier grégorien)…

Et les années bissextiles, que deviennent-elles avec tout cela ?
Les Mayas avaient coutume de rajouter 13 jours de fête, hors du temps (une onde de création) tous les 52 ans car effectivement 1 jour tous les 4 ans pendant 52 ans font 13 jours. Ces 52 ans représentant toutes les combinaisons possibles du Haab, l’année solaire, avec le Tzolk’in, le calendrier sacré de 260 jours.


TOUCHE FINALE

Ces nombres et glyphes du Tzolk’in et du Haab cyclent ensemble sans fin, dans une spirale d’évolution ascendante. Ils travaillent ensemble comme les rouages d’une montre, et créent ainsi le réseau de la vie telle que nous l’expérimentons. Dans l’histoire, ces calendriers ont été créés par les Mayas Cosmiques pour comprendre la position de la Terre dans l’univers et le rayon d’évolution dans lequel nous nous trouvons en ce moment. Ces calendriers retrouvés ont été faits pour être des déclencheurs de notre mémoire cosmique et quand ils sont en résonance, aident à libérer notre mémoire profondément verrouillée dans notre ADN. En comprenant ces cycles sacrés du temps, vous avez l’opportunité de rappeler une connaissance du fin fond des âges.

RETOUR SOMMAIRE

Précédant | Suivant

Laisser un commentaire


*