Le Cube des lois et la tour de Babel

11. O enfants du jour de la vérité, avant la séparation qui vous partagea en enfants de l’aube et enfants du livre, il y avait le Cube des lois et la Loi du cube.

12. Chacun et chaque chose s’est déplacé et a vécu dans cette loi : une pensée, un esprit, une volonté.

13. Dans les dimensions et les mesures du Cube sont toutes les connaissances du Ciel et de la Terre.et afin de savoir, d’évoluer et de s’enchanter dans la sublime Loi du cube, Dieu vous a créés, ô enfants du jour de la vérité.

14. Et bien que nous ne soyez formés de rien de plus que de boue et d’argile sonore, en vous est la perfection de la connaissance du Cube des lois, si seulement vous vous en souveniez !

15. Enfants du jour de la vérité, comme le cube est la mesure de la perfection de la pensée de Dieu, ainsi vous êtes la mesure de la perfection de l’incessant mouvement de Dieu, qui est appelé le Temps.

16. En vous le cube est la couronne de la parfaite connaissance de la volonté de Dieu dans le temps. Mais comme ses mots sont vrais, Iblis a fait de beaux faux-semblants. Pour montrer son ennemi à l’homme, Iblis a partagé le cube. Il a mis en place un oubli du temps dans l’esprit, séparant la pensée de l’esprit, qui est le mouvement de Dieu en toute chose.

17. Et de cet oubli en l’homme, pensée et esprit devinrent confus. La volonté perdit de sa force. L’Ego était né. Les Soi à multiples têtes d’Iblis triomphèrent. La fausse autorité prit du pouvoir. Babylone vint à être en son centre, la tour de Babel, la monumentale malédiction pour ne plus connaître le temps.

18. Dans l’oubli était la séparation du peuple de l’aube et de celui du livre. S’il n’y avait pas eu la tour de Babel, il n’y aurait pas eu de livre. La tour de Babel a été une fourberie destinée à montrer le Cube des lois existant hors de la perfection de la connaissance formée en vous, ô enfants du jour de la vérité.

19. Produit du processus d’oubli, la tour de Babel avait une ombre d’une dimension toujours plus sombre et englobant tout qui s’étala 5000 ans, de Babylone à toutes les plus lointaines retraites sauvages des hautes montagnes de la Terre. Les fléaux de l’ego et du faux-temps d’Iblis sont maintenant terminés, mais maintenus seulement jusqu’au jour de la vérité.

20. Dieu étant plein de grâces et clément, aussi longtemps qu’il put il garda le peuple de l’aube loin de la tour de Babel. Et aux deux peuples de l’aube et du libre, il envoya de nombreux messagers, apôtres de la lumière, témoins de la vérité, ceux qui suivent la juste voie, qui sont toujours constitués par l’invincible Loi du cube.

Précédant | Suivant

One Response

Laisser un commentaire


*