Le seigneur Bouddha

38. En se souvenant, de nombreux messagers vous furent envoyés, de nombreux feux furent allumés au plus haut des montagnes pour que vous puissiez les voir. Et un messager spécial, un témoin spécial de l’aube.

39. En Inde, au milieu du septième baktun, au centre du cycle mystique de 13 baktuns, le seigneur Bouddha s’éveilla à l’aube, à l’étoile du matin, à l’arbre, à la Terre, ses témoins de l’illumination. Durant sept semaines, il resta assis sous cet arbre. Sans jamais bouger, il voyagea dans les sept directions et visita en esprit chaque royaume de la vaste création de Dieu, juste pour apprendre comment tourne la roue des lois.

40. Résistant à tous les efforts du malin, il enseigna encore 9 fois 5 ans, jusqu’à l’âge de 80 ans. Il donna tous ses enseignements sur l’esprit et laissa le livre non écrit de l’illumination en quittant la Terre. Son dernier tour de la roue des lois fut l’enseignement de la roue du temps. Donné à la requête du roi Suchandra de Shambhala qui voyagea loin de l’Asie centrale pour recevoir cet enseignement, l’enseignement de la roue du temps termina la vie de seigneur Bouddha.

41. « Toutes les choses composées sont impermanentes », déclara seigneur Bouddha à sa mort, « Soyez une lampe et un refuge pour vous-même, ne regardez d’autre autorité que vous-même ! » Le feu de l’illumination de seigneur Bouddha alluma de nombreuses lampes. Le livre d’illumination qu’il laissa à la Terre est un livre pour tous ceux qui savent en silence avec la Terre.

42. A Shambhala, le roi Suchandra transmit les enseignements de la roue du temps, kalachakra comme on l’appelle. Invoquant les neuf grands seigneurs de la destinée galactique, Shambhala prospéra dans l’abondance et la sagesse. Quand vint le septième souverain après le roi Suchandra, la reine Visvamati, le peuple de Shambhala monta entier comme un au paradis de la cinquième dimension où leur sagesse continue d’irriguer les rivières qui coulent dans le jardin des justes.

43. Intégrant le pouvoir du 5, qui est le centre, avec le pouvoir du 12, qui est la racine du Cube, le kalachakra est aussi le cycle de 60 ans (5 fois 12). Par la loi du Cube, qui est le pouvoir du 16, soit 4 au carré ou 7 plus 9, 16 cycles de 60 ans est le temps requis pour la prophétie, la prophétie du kalachakra qui est le temps du jour du jugement.

44. C’est ainsi qu’après l’arrivée au Tibet de la voix spéciale de Bouddha, Padmasambhava, tard dans le dixième baktun, les seigneurs de Shambhala se décidèrent à libérer les enseignements de la roue du temps parmi le peuple de l’aube habitant le Tibet. C’est de cette façon que la roue de la prophétie commença à faire tourner son premier des 16 cycles, en 1027, et termina le seizième des cycles de 60 ans en 1987, dans la réalisation partielle de la Convergence harmonique de toutes les prophéties.

45. O peuple de l’aube, ne doutez point. Le jour désigné est arrivé.

Précédant | Suivant

Laisser un commentaire


*