Les bases du calendrier sacré

Les Mayas utilisaient 17 calendriers différents basés sur le cosmos. Cet agenda n’en utilise que deux. Les deux cycles qui nous affectent le plus directement sur Terre sont le cycle sacré du « Tzolk’in » et le cycle de la Terre, le « Haab ». Apprendre ces deux cycles nous liera par conséquent aux autres cycles par connaissance et résonance.

Le Tzolk’in

C’est donc le calendrier sacré des Mayas qui est toujours utilisé au Yucatán par les descendants des Mayas originaux, ceci pour la divination. Il est basé sur le cycle des Pléiades (26 000 ans) mais utilisé sous une forme fractale de 260 jours. Les mathématiques utilisées par le Tzolk’in sont basées sur 13 fois 20, 13 nombres et 20 glyphes de jours. Notons que la Terre prend également 26 000 ans pour faire le tour du zodiaque.

Les Nombres Sacrés

Les nombres sacrés (impulsions de 1 à 13) sont le « Mouvement » du calendrier sacré, le Tzolk’in. Le nombre 13 représente l’esprit, le souffle saint de la création. Les nombres pulsent dans le cycle ondulant de la création. Chaque nombre sacré tient une position, ou une intention, dans le processus de création et projette une pulsation d’énergie créative dans une spirale ascendante. Quand vous atteignez le 13, vous sautez sur un autre échelon de l’échelle de l’évolution. Dans mon interprétation des 13 phases de la pulsation je n’ai pas de position pour « relâcher » comme d’autres interprétations d’autres auteurs. Il m’a été clairement montré que l’univers va de l’avant et ne relâche rien, c’est juste une construction continuelle sur chaque événement de la vie intégrant toutes les expériences passées.


Les Soleils Sacrés

Les Soleils / Glyphes sont la « Mesure » du calendrier sacré, le Tzolk’in. Ce sont les 20 glyphes des soleils que la plupart d’entre nous connaissent ou on déjà vus. Ils représentent le corps de la création. Ils définissent ou créent des définitions. Chaque nom de Soleil Maya a un glyphe correspondant et cycle dans un ordre régulier ascendant d’une définition qui est codée avec l’information de l’évolution cosmique. Comme les nombres, ascendants d’un cycle à l’autre, ainsi font les 20 Soleils. Quand les 20 Soleils s’engrènent avec les 13 nombres, cela génère les 260 combinaisons de la création.
Ces glyphes, dessins symboliques gravés dans les monuments, sont des déclencheurs de notre mémoire, de même que leurs noms Mayas, ils ont été gardés tels quel, bien que j’y ai mis une traduction, car ce nom va pouvoir reprendre l’essaim des significations qu’ils avaient, qui est beaucoup plus vaste que la simple restriction due à la traduction
Vision du Calendrier Maya sous forme d’un tore de 20 boucles enroulées par 13 jours :


Les Cycles du Tzolk’in

Les Jours « Portail Cosmique »

Ce sont des intersections de cycles temporels qui aident et facilitent la réception de la connaissance cosmique. Ils sont au nombre de 52 et créent une grille à l’intérieur du Tzolk’in qui utilise les mathématiques du 28, ce qui les connecte au cycle de la Lune à travers les mathématiques. Cette grille ressemble au toron de notre ADN. On les appelle « Portails Cosmiques » car ces jours-ci nous pouvons sentir les effets des deux puissants cycles à la fois. Nous pouvons voir que les souvenirs cosmiques émergent de manière beaucoup plus claire ces jours-là. Ce sont aussi les jours où peuvent nous arriver les événements les plus importants pour nous. Le groupe de rock anglais, les « Beatles », qui ont changé la manière de voir la musique dans ce monde, sont tous nés un jour « Portail Cosmique »…

Les Jours « Centraux »

Ce sont les 20 jours du centre du Tzolk’in. La colonne centrale (la 7ème) semble transcender passé et futur ; ces jours sont dans « le Maintenant ». Je trouve que ces jours sont particulièrement puissants et créent une énorme activation où le défi à relever prend place.

Les jours « Saison »

Les « Saisons » sont 4 cycles de 65 jours, chaque saison commence les Soleils Mayas de :

Chaque cycle de 65 jours est « gardé » par un de ces quatre Soleils et est divisé en cycles plus petits commençant toujours les 3 / 10 / 4 / 11 de ces soleils. Ces cycles représentent une évolution interne qui semble démarrer ou activer les extrêmes. Ils commencent une évolution ascendante avec l’esprit instinctif « 3 Chicchan », se déplacent à l’esprit mental « 3 Oc » pour arriver à l’esprit émotionnel « 3 Men » et enfin à l’esprit solaire « 3 Ahau ». Ces quatre Soleils construisent et transforment l’évolution au fur et à mesure de leurs cycles sans fin, ascendant, et utilisent le pouvoir des quatre directions.

Il y a 3 étapes de 20 jours et la dernière de 5, elles correspondent symboliquement au cheminement du gardien du feu sur les quatre directions protégées par leurs gardiens respectifs :

1) le gardien prend le feu avec lui : (20 jours)
il prend la connaissance de la phase précédente pour l’amener à celle-ci, son nombre est le 3 : le rayon du rythme et de la synergie.

2) il commence le feu : (20 jours)
cette connaissance est appliquée pour illuminer l’évolution de cette saison, son nombre est le 10 : le rayon de la manifestation.

3) il court avec le feu : (20 jours)
il l’emporte pour étaler son influence partout, son nombre est le 4 : le rayon de la mesure et de l’extension aux 4 directions.

4) il repose le feu : (5 jours)
afin de sceller son influence sur cette étape de notre évolution, son nombre est le 11 : le rayon de la dissonance et de l’intégration.

RETOUR SOMMAIRE

Précédant | Suivant

Laisser un commentaire


*