Nature et loi du temps

T (E) = ART

La Loi du Temps (Energie facteur Temps égale Art) explique pourquoi la nature n’est qu’harmonie et pourquoi tous les couchers de soleil sont beaux.

La Loi du Temps est une découverte fondamentale.
Quelle est cette découverte ? Le Temps est une fréquence !
Le Temps n’est ni linéaire ni circulaire, c’est la fréquence de la synchronicité. La synchronicité est la véritable mesure du Temps et non pas la durée, l’accélération ou le progrès linéaire.
Nous devons chercher ce qui augmente la synchronicité si nous voulons évoluer vers un nouveau temps.

Au travers de l’analyse du Temps en tant que fréquence, nous nous rendons compte que le concept standard actuel du temps inhibe et cache la synchronicité. L’actuel standard de mesure se définit comme la fréquence 12 :60 (12 mois du calendrier Grégorien et 60 minutes de la montre mécanique). La mesure inégale des mois grégoriens rend le calcul des dates quasi impossible. Combinée à la précision inhumaine de l’horloge mécanique, cela nous donne un concept de temps linéaire et incohérent, irrationnel et artificiel. Cette conception du temps profondément enracinée dans la culture moderne dominante donne pour résultat un processus d’accélération constante.
Cette accélération de croissance de population et de mécanisation est en train de détruire notre biosphère sans offrir de réelles valeurs à nos vies. Or la vie et la conscience s’enrichissent et ne se développent que dans la synchronicité et l’harmonie. Dans le temps naturel, les normes sont la synchronicité et l’harmonie.

Pour éviter la destruction de la biosphère et l’augmentation de vitesse incessante de l’activité humaine, la Fondation pour la Loi du Temps lance une Campagne pour le Nouveau Temps.
La campagne veut que l’on revienne aux lois de la nature, et par là à un calendrier qui nous re-synchronise.

Le calendrier des treize lunes est un standard harmonique parfait et perpétuel dans lequel la corrélation des jours et des dates est une constante. Ce calendrier est universel, il a été bien des fois utilisé par l’humanité et par des peuples qui ont toujours coexisté avec la nature (Mayas, Egyptiens, Celtes, Aborigènes…). Depuis le siècle dernier, plusieurs tentatives de réforme du calendrier avaient suggéré le retour au calendrier constant et logique des treize lunes. C’est Auguste Compte qui, en 1849, fit la première proposition à ce sujet avec le modèle polynésien.
L’harmonie de l’esprit humain et la prise de conscience que ce changement peut apporter sont inestimables.

NATURE DU TEMPS

Le temps est l’atmosphère de notre mental, c’est la quatrième dimension.
Faire l’expérience de la quatrième dimension c’est vivre dans le « Ici et Maintenant ». C’est la porte qui ouvre sur une perception différente de la réalité, sur une autre dimension de l’être qui ne peut être perçue que par l’esprit et non par les sens. Le plan physique, la troisième dimension, est perçue par les sens et ne peut être transcendée que par l’esprit ; se connecter avec la fréquence naturelle du Temps, c’est s’ouvrir à la multi-dimensionnalité.

Le Temps est mental.
Vivre l’« Ici et Maintenant », c’est connaître le « non-temps ».
Entrer dans le « non-temps », c’est s’unir à l’harmonie de l’Entier, se sentir intégré à l’Univers et à la totalité de la nature. C’est l’expérience vécue par de nombreux mystiques mais aussi, de façon ponctuelle, par chacun d’entre nous : un état d’expansion et de connexion avec la nature, une rencontre avec le Un.

C’est à partir de sa vision du temps que l’esprit crée sa réalité physique et émotionnelle. Ainsi la fréquence du temps dans laquelle nous vivons irradie nos vies en tant qu’individus, espèce humaine et communautés, et détermine notre évolution.

Quelle est la vision du temps que nous impose le calendrier grégorien ? Un «temps» linéaire (que l’on peut inscrire sur une ligne droite avec à gauche le passé, au centre le présent et à droite le futur). Un «temps» qui séquence l’année en 12 mois de durées inégales et qui nous maintient donc hors de l’harmonie de la Terre et du cosmos. Un «temps» monnayable : ne va-t-on pas jusqu’à dire que «le temps c’est de l’argent» ? Un «temps» que l’on découpe dans le cercle de 360° de nos montres alors que les degrés mesurent l’espace (la troisième dimension) et qu’un objet céleste en rotation autour d’un autre ne trace pas un cercle mais une ellipse.

Pour les Mayas, le temps n’a aucune réalité fondamentale. Il peut être conceptualisé comme un modèle d’interférence holographique (cf holon) qui se tisse dans les circuits du système nerveux du corps. Ce modèle est alors projeté ou superposé à l’éternité du nouveau moment, créant l’illusion apparente d’un temps séquentiel linéaire. En intégrant correctement les différents circuits du système nerveux, on peut apprendre à arrêter la projection continuelle de l’illusion d’un temps linéaire du moment présent et se réveiller au présent éternel qui est Ici et Maintenant. C’est le but de la méditation.

Pour aider à comprendre cette information, il existe des instruments comme le synchronomètre des treize lunes, l’enchantement du rêve et le télektonon.

ORDRE CYCLIQUE ET ORDRE SYNCHRONIQUE DU TEMPS

CALENDRIER DE TREIZE LUNES, ORDRE CYCLIQUE DU TEMPS

L’ordre cyclique est l’aspect chronologique, la façon de percevoir le temps avec nos sens de la 3ème dimension. L’ordre cyclique est « horizontal », il s’étend jusqu’aux limites déterminées par nos sens.
L’ordre cyclique se manifeste dans l’ordre biologique. C’est l’alternance du jour et de la nuit, les saisons, les cycles de la Lune et du Soleil, notre rythme biologique, etc. Cette fonction du temps marque les rythmes naturels.
Le cycle majeur des rythmes naturels est celui de la Terre autour du Soleil (365 jours), que nous mesurons en 13 lunes de 28 jours (364 jours) plus un « jour hors du temps ».
Chaque lune de 28 jours se divise en 4 semaines parfaites de 7 jours (52 semaines en une année). L’année est aussi divisée en 4 saisons de 91 jours chacune.

ENCHANTEMENT DU RÊVE, ORDRE SYNCHRONIQUE DU TEMPS

L’ordre synchronique du temps est la 4ème dimension, le présent « radial » qui permet la synchronisation avec l’ordre cosmique et le mouvement universel.
C’est l’ordre « vertical » qui maintient le Tout connecté. C’est la fonction spirituelle du temps qui unifie et entremêle les différentes dimensions, et ce principe ne peut être perçu que par notre esprit.
L’ordre synchronique est l’ordre cosmique qui se manifeste en tant que matrice 13:20; c’est le Tzolkin de 260 unités ou compte sacré des jours maya.

FRÉQUENCE NATURELLE ET FRÉQUENCE ARTIFICIELLE

QU’EST-CE QU’UNE FRÉQUENCE ?

Une fréquence est un niveau de vibration.
Toute vibration est une onde qui pulse.
Une vibration soutenue pendant un cycle d’ondes est un rythme ; nous appellerons ce rythme une tonalité ou un ton.
Rythme = succession régulière d’un cycle d’ondes perceptible dans le temps à intervalles égaux.
Le temps est une fréquence. Les cycles naturels sont des pulsations d’ondes rythmiques qui se manifestent par fréquences régulières (le jour et la nuit, les saisons, les phases lunaires, les pulsations du cœur, les menstruations féminines…).

Le temps biologique est naturel, notre vie est régie par des cycles rythmiques qui nous permettent d’évoluer en harmonie avec le tout. Les lois naturelles sont inscrites dans l’ordre cosmique et si nous ne les respectons pas nous troublons notre perception de la réalité.
Ce temps biologique est exprimé en tant que fréquence 13 :20. Dans le corps humain, il est codifié dans nos 13 articulations majeures, nos 20 doigts des mains et des pieds (13 lunes et 20 vibrations solaires), les 13 menstruations féminines annuelles de 28 jours…

Le temps artificiel est une invention humaine qui nous déconnecte de notre vraie nature en nous mettant en conflit avec notre « horloge » interne et notre environnement. Nous utilisons des instruments tels que le calendrier grégorien et la montre mécanique qui prétendent mesurer le temps en établissant une fréquence artificielle : 12 :60 (12 mois et 60 minutes).
Cette fréquence est née d’une utilisation erronée de la mesure de l’espace (dimension physique) pour calibrer le temps (dimension psychique). Un cercle divisé en 12 parties égales ne peut pas mesurer le cycle elliptique généré par le mouvement de la Terre autour du Soleil. A cette mesure incorrecte s’ajoute la mécanisation que produit la montre. Nous sommes maintenus en dehors de notre rythme naturel par un rythme mécanique qui, automatiquement, mécanise notre perception de la réalité et nous «sépare» de la nature ; il nous fait perdre le contact psychique et spirituel avec la réalité de l’Univers en nous enfermant dans une réalité déformée.

< br/>

< br/>

QU’EST-CE QU’UN CALENDRIER ?

C’est un calibreur de cycles biologiques et galactiques qui syntonise tous les systèmes avec les modèles du temps universel. Il mesure le temps et synchronise la vie et le mouvement humain au niveau collectif.

QUE MESURE LE CALENDRIER ?

Le grand cycle galactique (26 000 ans= « précession » ) qui correspond à la rotation et à l’oscillation de l’axe de la Terre ainsi qu’à la rotation de notre système solaire autour du centre de sa galaxie situé dans la Voie lactée -dans la constellation du Sagittaire-, le cycle solaire (365 jours), le cycle lunaire-humain (28 jours), le cycle hebdomadaire (7 jours) et le cycle journalier.

QUELLE FONCTION REMPLIT-IL ?

Un calendrier ordonne le mental et nous syntonise avec les modèles réels du temps qui marquent la nature. Comme le tracé d’une carte sert à nous déplacer dans la nature de l’espace, il nous aide à nous déplacer dans la nature du temps (et si la carte est mal faite, on se perd !).
C’est aussi et surtout un outil convenu pour notre organisation sociale. En se basant sur lui, une communauté conserve ses règles et normes sociales, enregistre son mode de vie et les événements, planifie ses jours de travail et de repos. Par exemple, dans le calendrier grégorien en place : 5 jours de travail et un « week-end », les mois de travail et les vacances, les fêtes nationales, les fêtes religieuses, le nouvel an, etc.

Un vrai calendrier doit avant tout synchroniser ceux qui l’utilisent, à tous les niveaux (physique et mental).

DIFFÉRENTS TYPES DE DÉCOMPTES

DÉCOMPTE SOLAIRE-LUNAIRE : système préhistorique, celte, inca, aborigène, polynésien ; il est basé sur la moyenne de 28 jours des 13 lunes plus 1 jour pour compléter l’orbite solaire.

DÉCOMPTE LUNAIRE : système japonais, chinois, islamique, hébreux ; il est basé sur les 12 lunaisons du cycle synodique de la lune (29,5 jours). Mais une année lunaire de 12 lunes (354 jours) ne synchronise pas avec une orbite solaire.

DÉCOMPTE GALACTIQUE SOLAIRE – LUNAIRE : système maya et égyptien, le plus sophistiqué de l’histoire car il considère le lever héliaque de Sirius (la constellation jumelle de la nôtre avec laquelle on évolue en spirale dans l’espace) pour marquer le début de l’année, ce qui correspond au 26 juillet de l’année grégorienne. Cette mesure du temps fut faite par les Mayas et les Egyptiens (calendrier de Thot) avec leurs pyramides et est encore utilisée par certaines tribus d’Afrique, comme les Dogons du Mali qui fêtent leur nouvel an le 27 Juillet.

< br/>

Calendrier grégorien :

< br/>

TOTAL DE JOURS RESTANTS = 29 = 28 + 1 = une lune cachée + 1 jour hors du temps

Calendrier maya :

< br/>

TOTAL = 364 + 1 = 365 jours

MATHÉMATIQUES MAYAS

COMPTE VIGÉSIMAL
CODE 0-19 – SYSTÈME D’ÉCRITURE BINAIRE POINT/BARRE

Les mathématiques mayas sont basées sur un compte vigésimal (20) alors que nous avons pour base le compte décimal (10). Son écriture est donc binaire, car la base de 20 est 2. Les composantes sont : un point pour représenter les unités, une barre équivalant à cinq unités et un cercle pour représenter vingt et/ou zéro. Chacune de ces vingt unités a une valeur symbolique, flexible, qui augmente à chaque niveau de vingt fois sa valeur.

• 1
• 20
• 400
• 8 000
• 160 000
• 3 200 000

< br/>

Les mathématiques mayas sont fractales.
De nombreux scientifiques impliqués dans la nouvelle physique ont étudié la cosmologie maya et ont trouvé des théories mayas qui correspondent aux leurs . Dans le domaine de la théorie du chaos on a reconnu que les Mayas connaissaient et vivaient les ordres non-linéaires, et avaient de ce fait une perception mondiale basée sur l’équilibre rationnel et la compréhension intuitive des ordres non-linéaires. Dans les quinze dernières années, les ordres non linéaires ont été au centre de la théorie du chaos. Il est maintenant reconnu par des scientifiques occidentaux que ces ordres non-linéaires tissent un lien fondamental entre la nature de la réalité et l’esprit.

L’usage du calendrier maya est fait pour dissoudre l’illusion linéaire du temps et les structures linéaires rigides de l’esprit basées sur la séparation et les craintes de ceux qui l’emploient. Engager son esprit dans la Loi du Temps par l’emploi du calendrier déchire le voile du temps séquentiel linéaire et permet au « joueur » d’ouvrir son esprit et son système nerveux jusqu’à leurs potentiels les plus élevés.

LA MESURE MAYA DU TEMPS

1 KIN = 1 jour
1 UINAL = 20 kins
1 TUN = 18 uinals = 360 kins (18 mois de 20 jours + 5 jours uayeb = le Haab, calendrier civil maya)
1 KATUN = 20 tuns = 7200 kins
1 BAKTUN = 20 katuns = 144 000 Kins

13 BAKTUN = 13 X 20 Katuns = 1 soleil = 5200 ans

5 soleils = 26 000 ans = gestation de la Terre

RETOUR SOMMAIRE

Précédant | Suivant

4 Responses

  1. Ludovic says:

    Bonjour
    Je trouve cette article très intéressant mais comment se déprogrammer et utilisé uniquement le calendrier des 13 lunes ?
    Merci d’avance.

  2. Ludovic says:

    Bonjour
    Je viens de finir l’ouvrage le facteur maya. Toutefois, une question persiste dans mon esprit. L’auteur s’est-il trompé dans le changement de cycle ? Car nous sommes actuellement en 2015 et nous sommes très loin d’avoir quitté la mentalité de l’âge matérialiste. De plus, je me suis intéressé au travaux de Nostradamus et ce dernier prévoit également un âge d’or mais dans les alentours de 2025. Avez-vous une idée sur le sujet ?
    Amitié.

  3. Sagar says:

    could this release be why chrome is not working right? i can't bookmark pages or use standard gmail. does anybody ever actually help you? does chrome or google read this stuff? never thought internet explorer would look good agni….a.

Laisser un commentaire


*