Le vaisseau du Temps : Terre 2013

L’art planétaire du temps galactique

La terre est un vaisseau du Temps, un Holon planétaire qui voyage à travers le temps galactique.
Le temps est la force G, la cinquième force Galactique. La force-G contient l’espace. Le temps n’est pas cette durée pour aller d’un endroit à un autre de l’espace. Le temps n’a ni début ni fin.
Le temps est la quatrième dimension. La force-G est l’ordre de réalité de la quatrième dimension. La structure du temps quadridimensionnel est un Holon. La galaxie est organisée comme un Holon. Tout ce qui est à l’intérieur de la galaxie est organisé comme un Holon.

« Holon » énergétique-temporel de la planète
La Terre est « montée » sur la force-G. Le holon de la Terre se synchronise avec le holon solaire de son étoile locale, le Soleil. La relation du holon de la Terre avec celui du Soleil est déterminée par les différentes proportions de la force-G ou fractals qui interconnectent les galaxies, les systèmes stellaires et les planètes.
L’humanité avec ses 5,2 milliards de membres individuels a constitué un holon potentiel de la Terre. Pour qu’il se convertisse en holon complet de la planète, chaque membre de l’espèce humaine doit devenir autonome, auto-organisé et auto-synchronisé.

Tant que la possibilité de devenir holonomique a été ignorée, le niveau d’entropie de l’espèce humaine est resté en expansion. Cette expansion entropique de l’humanité est à son propre coût et au détriment du voisinage planétaire. Atteignant la force-G, le destin de la Terre est d’arriver à la syntropie au lieu de l’entropie.
La syntropie gouverne l’holonomie. La syntropie est la loi par laquelle les holons individuels augmentent leur énergie en tournant ensemble, en une interdépendance chaque fois meilleure. L’holonomie sans autonomie est l’entropie, une dissipation d’énergie.

Pour se convertir en êtres humains syntropiques qui fleurissent à l’intérieur d’un holon planétaire, il faut se synchroniser avec le temps galactique. Actuellement les humains son incapables d’être syntropiques car ils ne sont pas synchronisés avec le temps galactique.
Pour les humains contemporains, le temps galactique, représente la même chose que ce que fut la vision héliocentrique du système solaire pour les humains du Moyen Age.
Les humains doivent se synchroniser avec le temps galactique et se transformer en dessinateurs du vaisseau du temps, la Terre. Montant sur la force-G de la Terre, les humains sont en réalité des voyageurs du Temps.Mais par suite de leurs croyances limitées tridimensionnelles, les humains explorent l’espace de manière erratique au lieu d’explorer le temps.

Tous les systèmes actuels des humains pour calculer le temps sont basés sur la proportion 12:60, qui crée une année de 12 mois et une heure de 60 minutes. Cette proportion est prise sur les 360 degrés du cercle et non sur la rotation de 365 jours de la Terre autour du Soleil, qui n’est pas un cercle ! La rotation de 365 jours se divise naturellement en 13 séquences de 28 jours, qui correspondent à 13 lunaisons qui se succèdent durant l’année solaire avec un jour de plus dit « hors du temps », le 25 juillet du calendrier actuel.

En niant le pouvoir du 13, le calendrier de 12 mois utilisé dans ce monde civilisé est un dispositif patriarcal destiné à suivre la piste des fêtes religieuses. Dans le monde industriel, ce calendrier de 12 mois est un dispositif pour transformer le temps en argent ! Des nombreux calendriers utilisés par les humains, aucun ne prend en compte l’unité du temps planétaire et galactique. Le calendrier grégorien est un exemple de distribution illogique des jours par mois. Au lieu de 13 mois de 28 jours, le calendrier grégorien réparti le 13ème mois en tant que jours supplémentaires apposés ici et là sur onze des douze mois. Utilisé mondialement, ce calendrier grégorien est accroché dans un système de croyances maintenu par seulement 30% de l’humanité. Continuer à utiliser ce calendrier sans prendre en compte ses effets ne pourra que nous mener à une catastrophe globale.

En ne comprenant pas la nature du temps quadridimensionnel, les humains ne comprennent pas les calendriers. Un calendrier est une carte du temps. La proposition d’un calendrier coordonné avec le temps galactique n’est qu’une organisation syntropique complète de la vie.

Toute la vie dans la galaxie est synchronisée en accord avec les proportions fractales de la force-G. Le calendrier galactique est la carte qui connecte la vie journalière humaine à l’ordre de la force-G.

Ce jalon du temps tridimensionnel, le calendrier grégorien, est distordu par ses inconsistances logiques. Tenter de comprendre le temps à partir de ce jalon distordu du calendrier grégorien est comme tenter de convaincre un prisonnier que le monde qu’il voit au-delà de ses barreaux est la seule chose qui existe.
Ce jalon du calendrier grégorien fut donné comme résultat de la création d’une distorsion du temps tridimensionnel appelé matérialisme. A vivre cette distorsion du temps, les humains contemporains se condamnent eux-mêmes à un monde de problèmes de plus en plus complexes. Les humains sont sur le chemin de l’autodestruction entropique.

Pour pouvoir monter sur la force-G et participer au développement du vaisseau du temps Terre, les humains ont besoin de corriger leur calendrier en se synchronisant avec un tour galactique. Ils auront alors l’opportunité de sortir de cette distorsion du temps.

Libérés de cette distorsion du temps matérialiste, les humains seront capables d’affronter leurs problèmes à partir d’une perspective galactique. Une fois leurs problèmes compris et résolus par l’application des principes auto-organisateurs du calendrier galactique, il leur sera possible de pratiquer l’art planétaire du temps galactique.

Le vaisseau du temps Terre est un holon planétaire en processus d’auto-évolution, il contient un schéma et un champ de mouvement qui contient le code d’informations solaires-galactiques.
L’information qui codifie un holon planétaire est la même que celle contenue dans les codes du calendrier galactique. les humains qui utilisent le calendrier galactique pourront se synchroniser simultanément au schéma du holon planétaire, se transformer en une partie de l’équipage du vaisseau Terre. En se synchronisant à cet ordre supérieur galactique, la fréquence de résonance de la Terre change inévitablement ainsi que ses pôles.

La fréquence actuelle de la Terre est de 7,8Hz. Depuis le 16 août 1987 cette fréquence est devenue de plus en plus dissonante.
Une telle dissonance est due au champ mental tridimensionnel inadéquat des humains en relation avec le holon planétaire quadridimensionnel de la Terre.

Suivant sa propre mesure de temps, la Terre s’approche en ce moment d’un niveau de fréquence de 8Hz. Quand cette fréquence atteindra 8Hz, la Terre va vivre un changement de position de ses pôles, afin d’établir sa nouvelle fréquence. A 8Hz, le vaisseau du temps Terre sera « aérodynamisé » pour fonctionner en accord avec les plans galactiques.

Afin de profiter de cet augmentation de fréquence et de changement imminent des pôles, les humains devront d’abord expérimenter un « tour » du temps. Ce tour de temps marquera ce point dans lequel les humains corrigent leur propre calendrier, retournant à leur cycle original de 13 mois et 52 semaines. Lors de cette synchronisation avec le calendrier galactique, le calendrier solaire-lunaire de la Terre fonctionnera comme une carte de conversion.
Le changement des pôles sera le point culminant de cette conversion de carte du calendrier.

Le 26 juillet 2000, le vaisseau du temps Terre sera lancé pour un tour de 13 ans à travers le temps galactique quadridimensionnel. L’aventure que cela va engendrer pour l’humanité est inconcevable vue de notre compréhension limitée du temps tridimensionnel.
Cette aventure sera le résultat de la conversion de la devise : « Le temps, c’est de l’argent » en : »Le temps, c’est de l’art ».
La différence entre temps « argent » et temps « art » est la même que celle entre le temps vu du côté quantité et celui vu du côté qualité. Le holon est la clé pour redonner la qualité au temps. Le holon est au temps galactique ce qu’est la machine au temps mécanique.

Tout être humain naît avec un corps tridimensionnel et un holon quadridimensionnel. Le corps physique est un conducteur biologique. Le holon est l’unité de transport temporelle. Le corps et son holon sont inséparables.
Le conducteur biologique supporte le système nerveux sensoriel, les instruments humains pour traiter l’échelle complète des expériences. Une expérience du corps est synchronisée à l’intérieur du holon quadridimensionnel. Le holon est une expérience du corps physique codifiée galactiquement dans le temps.
Le corps dans le temps avec son holon est un art.

Pour l’instant les humains ne sont pas conscients de leurs holons et, en conséquence, n’ont pas la forme adéquate pour s’y connecter.

Ce calendrier est un outil de synchronisation du holon humain à ceux planétaire, solaire et galactique, alors l’art du temps galactique va pouvoir fleurir comme une réalité évoluée.

RETOUR SOMMAIRE

Précédant | Suivant

Laisser un commentaire


*