Rompre les boucles du temps et nettoyer les enregistrements

artificial_intelligence_benefits_risk

Un nouvel article traduit de Stephanie South

Pour entrer dans ce nouveau cycle de 52 jours, Stephanie nous livre des clés essentielles à notre transformations intérieures : nettoyer nos circuits pour arrêter de tourner en boucle. Beau voyage dans le Château du don qui nous demande d’abord de rester ouverts et flexibles pour accueillir les changements soudains comme une bénédiction ; 52 jours pour explorer la gratitude, le véritable don de soi, désintéressé afin de laisser s’épanouir le rêve collectif de l’intelligence supérieure.

Bonne lecture

————————-

Neuf personnes sur dix rejetteront la preuve la plus accablante, même si cette dernière leur est amenée sans leur causer de problèmes, tout simplement parce qu’ils auront à affronter leurs intérêts ou préjudices personnels, en particulier, lorsque cette preuve émane de milieux impopulaires.

Helena Petrovna Blavatsky

Quelque chose se produit en vous lorsque vous réalisez que votre vie entière est une matrice que vous avez vous-même créée.

Des émotions aux couleurs multiples jaillissent lorsque vous réalisez combien la strate artificielle a recouvert votre cerveau. Cette matrice artificielle détermine la manière dont vous pensez, vos décisions ; quels sentiments avez-vous de vous-même et du monde ; vos croyances, vos soucis et vos peurs. Qui est le marionnettiste dans cette matrice ?

Lorsque nous nous habituons à voir au-delà des choses (apparences), nous ne sommes plus enclins à nous émouvoir des aspects extérieurs – ou à attendre un remède amené par des changements politiques, institutionnels ou sociaux ; la seule issue se trouve dans la descente d’une conscience (incarnée) qui ne serait pas la marionnette de ces forces, mais au contraire serait plus forte que celles-ci.

~ Sri Aurobindo

Si le temps est une rivière qui coule en éternel mouvement sans obstruction, alors la matrice artificielle du 12:60 est l’obstacle qui fait barrage au véritable esprit et le sépare, créant ainsi une confusion dans nos canaux de pure énergie qui se trouvent alors projetés vers des voies divergentes.

barrageAlors, retrouver un flot ininterrompu est tout ce qui importe vraiment. Reconnecter la Source du courant.

Sommes-nous perdus dans le temps ? Qu’est-ce que l’enfance ? Est-ce une lente éclipse de notre mémoire ? Notre mémoire change-t-elle à mesure que notre conscience évolue ?

Le temps. Nous devons vraiment aller à l’intérieur pour comprendre – aller vraiment à l’intérieur. Qu’est ce que cela signifie ? Quels souvenirs avez-vous de vous-même ? Comment vous souvenez-vous ? Qu’est-ce que la mémoire ? Comment le souvenir peut vous aider dans votre quotidien ? Comment le souvenir de vous-même sans influence de la matrice artificielle vous rendra plus heureux ? Êtes-vous heureux ?

Cette matrice artificielle (autrement connue comme la fréquence 12:60) nous fait croire que la troisième dimension est la seule dimension valide. Et toute chose en dehors de cette dimension est considérée comme « marginale » ou « excentrique ». Lorsque nous sommes enfermés dans cette étroite bande passante, nous sommes plus facilement réactifs aux fluctuations du monde extérieur.

Voici quelques remarques matinales pour le Moi :

La suridentification à la chair mortelle est une attitude enfantine.

Ne gaspille pas ton énergie à combattre des futilités.

Identifie-toi à l’Essence invisible et transcende.

Reconnais à l’intérieur ta propre valeur sans te préoccuper de ce que les autres en pensent. Tu n’as pas besoin de te justifier.

Nous sommes les instruments de l’Infini. Comporte-toi en conséquence.

molécule

Si nous ne changeons pas ou ne faisons pas évoluer constamment nos points de vue, nous ne risquons pas de grandir, mais plutôt de rester à stagner dans des boucles du temps déterminées. Dans quelle mesure notre identité et nos réponses émotionnelles se fondent-elles sur des événements extérieurs ou sur une tentative de faire voir aux autres la vie telle que nous la concevons ?

Si nous sommes appelés à contribuer à la Guérison planétaire (ou à guérir les traumatismes des Ancêtres), nous devons d’abord nous évader de la prison peuplée de boucles de temps négatives qui ont été gravées dans la structure linéaire. Ces boucles sont les « barrages » artificiels qui entravent notre flot créateur.

Les boucles de temps sont le résultat de schémas de pensée conditionnée et peuvent être comparées à un disque rayé. Lorsque cela se produit, nous rejouons les mêmes histoires ou les mêmes cycles encore et encore.

Cette rayure sur le sillon du disque contient les empreintes d’un traumatisme profond ou de blessures et de douleurs inconscientes. Lorsqu’une personne est « déstabilisée », le disque commence à sauter, les lentilles de perception se rétrécissent et le mental commence à projeter le récit du traumatisme.

disque

La structure vibratoire du traumatisme peut prendre le contrôle de la totalité du champ de perception, entraînant une incapacité à percevoir un autre point de vue que celui du corps de souffrance..

Déstabilisée, la personne perçoit toute autre personne dans son champ, en relation avec le récit traumatique qui se joue dans son esprit et attribue à chacun un rôle particulier dans ce drame (ce dont les autres personnes ne sont souvent pas conscientes). Si les personnages de cette scène ne se comportent pas selon les règles définies par le récit, alors cette personne apparaîtra de plus en plus agitée ou contrariée.

Ce sont alors des explosions émotionnelles, colères, abus et reproches qui peuvent se manifester. Nous en sommes témoins sur toute la surface de la planète. La colère est une réaction hostile face au sentiment de blessure ou au fait de ne pas être vu. C’est un mécanisme de défense qui permet à notre être de se sentir vulnérable. Derrière tout ceci se trouve le sentiment de peur et de séparation. La peur ultime est celle de la mort et de l’abandon, qui nous ramène à notre sentiment premier de séparation avec la Source. dragon

« Ce n’est pas ma faute, c’est la tienne,” est la devise subliminale de la boucle de temps négative universelle que l’on voit se jouer partout sur la planète. C’est cette attitude qui  perpétue encore et toujours les mêmes cycles dysfonctionnels. Nous sommes obnubilés par ce que nous percevons comme des erreurs d’une  personne (ou d’un pays, etc) ; cela nous donne un sentiment temporaire de puissance que nous prolongeons à faisant face à nos propres défauts et souffrances intérieures.

Ce schéma se reproduira tant que nous n’avons pas atteint le seuil où finalement, nous reconnaissons qu’ils nous appartient de résoudre les souffrances que nous portons à l’intérieur. Personne d’autre n’est concernée. Le disque continuera de sauter jusqu’à ce que la rayure soit reconnue et nettoyée.

Notre tâche (si nous l’acceptons) consiste à contribuer au nettoyage des disques et du fait, à la guérison des traumatismes anciens.

Lorsqu’un schéma conditionné est établi dans le mental, de nombreuses impressions sont automatiquement rejetées et celles qui sont acceptées sont ensuite filtrées par le mental conceptuel, qui se conforme à cette perception de la réalité.

Pour être à l’écoute des couches de pensées cosmiques, l’humain doit avant tout identifier les formes-pensées conditionnées en cultivant la pratique de la méditation.

Les Chroniques de l’histoire cosmique, Tome 1.

C’est pourquoi Bouddha insista sur la méditation désintéressée ou sans ego (la vacuité). Seule l’expérience directe du désintéressement peut mettre fin au processus de projections brouillées.

Lorsqu’un disque vinyle est rayé, il est recommandé de :

1. Identifier la zone endommagée (aller à la racine du traumatisme d’origine) ;

2. Polir légèrement la zone en un mouvement circulaire (Ré-imprimer les schémas par un travail intérieur/méditation) ;

3. Nettoyer le disque avec un chiffon (Libérer et lâcher-prise sur les anciens schémas) ;

4. Plonger dans l’eau et laver (Purifier le corps et l’esprit) ;

5. Sécher en un mouvement circulaire (Renforcer les nouveaux schémas par une pratique régulière) ;

6. Si la rayure est trop profonde, demandez de l’aide à un professionnel (ou à ceux qui ont suffisamment nettoyé les propres sillons de leurs disques et peuvent vous apporter leur soutien).

cascade

Source : https://1320frequencyshift.com/2017/10/27/breaking-the-time-loops-and-clearing-the-records/

Ecrit par Stephanie South le 27 octobre 2017 – NS1.30.4.10: Kin 157: Terre rouge magnétique

Traduit par Véronique Aigle bleu planétaire le 10 novembre 2017 NS1.30.4.24: Kin 171 : Singe bleu lunaire

7 Responses

    • Véronique Kin 75 says:

      Bonjour Marie,

      Enchantée de lire ta résonance avec ce bel article de Stephanie !
      Merci pour sa diffusion.
      Merci pour les graines que tu sèmes, pour ta coopération au jardin merveilleux.

      A bientôt,
      In lak’ech

    • gerard says:

      Bonjours Marie,

      Que pouvez vous me dire au sujet de la maison de la canopée á Béziers puisque vous indiquez être lá et intéréssée á la transmission de l’information?
      Ma demande vise plus précisèment Eliane Lombarde avec laquelle j’envisageais un stage seïtaï dimanche 26 dont l’attitude suscite un grand point d »interrogation alors que le message offrait une perspective d’effacement d’empreinte?
      In Lah’esh

  1. gerard says:

    Je suis conscient,depuis longtemps d’une rayure profonde,qui altére ma participation au collectif,même au-delá d’une contribution »efficace »
    Le premier astrologue,rencontré en 78,m’avait exposé,de manière abrupte,en groupe,qu’avec ma configuration planétaire,j’aurais pu être autiste
    J’ai fini par comprendre.
    Et aujourd’hui,le verrou énergétique de la gorge se dissous
    Et j’ai besoin d’aide car je me sens fragile
    Gérard de Sète

    • Véronique Kin 75 says:

      Merci Gérard pour ce partage.
      Reconnaître sa vulnérabilité c’est déjà emprunter le chemin vers la guérison de ses failles. Les portes s’ouvrent et les verrous sautent.
      Nous sommes tous Un.

      In lak’ech

  2. Fanny des Sables says:

    Merci, c’est éclairant cette métaphore du disque vinyle, en plus le son d’une musique n’a jamais été aussi pur que par une transmission analogique du signal… On a beaucoup perdu avec le très binaire son numérique des CD, je trouve! Et bonjour l’arnaque de l’inusabilité promise! Oui, occupons-nous de nos disques intérieurs et même pas obligés de les abreuver d’un sang impur… Il vaut mieux en effet s’occuper de les purifier. Bonnes méditations à toutes et tous.

    • Véronique Kin 75 says:

      Oui, merci Fanny la métaphore de Stephanie est magnifique !
      Elle éclaire l’œuvre à propager en soi et autour de nous.

      Coopérer à l’épanouissement de notre être intérieur, c’est d’abord nettoyer les égratignures de nos sillons et patiemment, ré-imprimer de nouveaux morceaux qui jouent de nouvelles histoires.

      In lak’ech

Laisser un commentaire


*